Les traditionnels plats de Pâques aux Antilles

Les traditionnels plats de Pâques aux Antilles

- Catégories : Plats créoles

Pâques aux Antilles entre tradition, foi et gastronomie

Pâques est une période particulièrement importante aux Antilles, où la tradition religieuse se mêle étroitement à la gastronomie locale. 

Cette célébration à la fois festive et spirituelle est marquée par une série de rituels et de préparations culinaires emblématiques. Dans cet article, nous nous plongeons dans l'univers coloré et savoureux de Pâques aux Antilles mettant en lumière les traditions religieuses, les recettes phares et les rituels culinaires de cette période.

 

La Signification Religieuse de Pâques aux Antilles

À l'instar de nombreuses cultures à travers le monde, Pâques revêt une signification religieuse profonde pour les Antillais.

Cette fête religieuse chrétienne commémore la résurrection de Jésus-Christ et symbolise le renouveau et l'espoir. 

Les différentes célébrations de Pâques débutent le dimanche des Rameaux qui marque l'entrée triomphale de Jésus à Jérusalem, et culminent avec la messe du dimanche de Pâques qui célèbre la Résurrection du Christ. Le samedi soir, il y a la veillée pascale.

Aux Antilles, la Semaine Sainte est aussi ponctuée par de nombreuses traditions religieuses, notamment des chemins de croix, des prières et des offices liturgiques. Les fidèles participent activement aux célébrations, portant des costumes traditionnels et ornant les églises de fleurs et de palmes (dimanche des rameaux) en signe de dévotion.

Les Recettes Traditionnelles de Pâques

Au cœur des festivités de Pâques aux Antilles se trouve la cuisine traditionnelle riche en saveurs et en couleurs. 

Quelques recettes emblématiques se distinguent particulièrement :

  • Le Matoutou et Matété de Crabes : Ce plat traditionnel est incontournable de Pâques et à la Pentecôte, en Martinique et en Guadeloupe, est composé de riz et de crabes de terre, accompagnés d'une sauce épaisse aux épices exquises.

Le matété (en Guadeloupe), riz et crabes mélangés ou matoutou (en Martinique) est souvent servi avec une bonne chiquetaille de morue pimentée. 

 L'étymologie de « Matoutou » reste incertaine, mais il est largement associé à la période de Pâques et à la tradition de la chasse aux crabes.


Voir la recette : Recette du Matété à Crabes de Pâques

  • Le Kalalou : Le calalou est une soupe dégustée le lundi de Pâques après les excès des jours précédents. Elle est composée d'un mélange de pourpier, de feuilles de madère ou d'épinards, de gombos, de giraumon, de carottes et bien sûr d'épices comme du gros thym, de feuilles de bois d'inde, de cives, de piments, ail, ... A cette recette, on y ajoutée de la salaison (des queues de porc ou de boeuf salés). C'est un plat qui contient beaucoup de fibres. A la fin de la cuisson, tout ce mélange d'herbage et d'épices est mixé.

Cette délicieuse soupe peut être réalisée avec des crabes ou des écrevisses, avec ou sans viande, il est servi avec du riz.
Voir la recette : Recette du calalou de crabes de Pâques 

  • Les Dombrés de crabes : les dombrés sont des boulettes de farine, d'eau et de sel. C'est un plat en sauce. Dans cette recette, le crabe est mis à l'honneur encore une fois. On y ajoute de la poitrine fumée, queues de porc, des tomates. N'oubliez surtout pas les épices : bouquet garni : thym, persil, cives, ail, piment fort ou végétarien, poivre, quelques clous de girofle.

Voir la recette : Recette Dombrés de crabes de Pâques

Toutes ces recettes trouvent aisément leur place le dimanche ou le lundi de Pâques. Elles se dégustent accompagnées du p’tit punch ou de liqueurs. Ce sont des moments de convivialité !  

Les accras de morue, de malanga, de giraumon, carottes, de papaye, de légumes…sont servis en apéro. La chiquetaille de morue y est invitée pour parfaire ces mets. 

  • Le "Pain doux" ou gâteau fouetté : Cette douceur sucrée souvent dégustée le matin de Pâques est un véritable délice pour les papilles, c'est un gâteau sans beurre, à base d'oeufs, de farine, de sucre, de zeste de citron vert, de muscade, de vanille et de rhum vieux de préférence. Le Pain doux est un symbole de générosité et de partage apportant une touche de douceur à la fin du Carême. 
La Tradition des crabes le Lundi de Pâques

Une tradition singulière qui est observée le lundi de Pâques, jour idéal pour déguster des crabes en famille. 

Mais pourquoi cette coutume ? 

Découvrez notre article : Pourquoi mange-t-on du crabe le lundi de pâques aux Antilles ?  

Au-delà de sa signification religieuse, le lundi de Pâques marque également la fin du Carême qui est une période de jeûne et d'abstinence qui est observée par de nombreux fidèles. Ainsi, la dégustation de crabes considérée comme un mets festif et savoureux symbolise la fin du jeûne et le retour à une alimentation plus riche et plus variée.

De plus, la chasse aux crabes souvent pratiquée pendant la Semaine Sainte fournit une abondance de ces crustacés frais pour agrémenter les plats traditionnels de Pâques tels que le Matoutou de Crabes.

Pâques aux Antilles, à part son côté spirituel est aussi un moment de partage, de convivialité et de tradition, où la foi et la gastronomie se rejoignent pour créer une expérience unique et mémorable. 

Que ce soit à travers les recettes traditionnelles, les coutumes ancestrales ou les rituels culinaires, Pâques reste une période emblématique qui célèbre la vie, la famille et la spiritualité dans les îles des Antilles.

Les crabes de terre sont attrapés et vendus avant la période de Pâques. Des vendeurs proposent ces crustacés sur la route. Les crabes sont vivants et on leur propose à manger des piments, du citron, des légumes, des feuilles d’arbre à pain ou de malanga, de laitue pour les purger de ce qu’il aurait mangé avant. 

Les crabes de terre ou crabes blancs vivent dans les lieux humides à proximité des rivages.

Ils sont capturés grâce à des pièges (zatrap) boîtes en bois dans lesquelles on place un appât. Une fois le crabe entré dans la boîte, celle-ci  se referme. Le zatrap est posé à proximité du trou du crabe (terrier).

Nous avons plusieurs espèces de crabes : le touloulou, le crabe « c’est ma faute », le crabe « cirique » de mer, le crabe « cirique » de rivière, le crabe rouge de mangrove, le crabe de cocotier…

La saison des crabes s’étend d’avril à juin. Un crabe peut vivre de 4 à 7 ans. Les crabes femelles pondent des œufs que les mâles fécondent puis les femelles les gardent sur elles jusqu’à leur éclosion.

Le crabe se déguste aussi en pâtés ou farcis, en terrine, en fricassée, en croquettes, en cake. La commune de Morne-à-L’eau en Guadeloupe consacre aux crabes une fête : La fête du crabe, on y découvre toutes les recettes autour de ce crustacé.

Les habitants de Guadeloupe et de Martinique aiment bien camper plusieurs jours près des plages pendant les vacances de Pâques. Certaines familles sont très bien équipées (frigo, glacières, toutes sortes de victuailles, montages de chapiteaux, de tentes ou de bâches). C’est une bonne façon de passer des vacances en famille, entre amis, à moindre frais en ayant la mer en accès direct. La musique va bon train ainsi que de longues soirées à jouer  dominos ou et aux cartes. 

Bonne Fête de Pâques à tous !

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

Produit ajouté à la liste