Rhum vieux Hors d'âge 10 ans 45° 70cl Darboussier
par Darboussier | Ref : DAR101

Volume

70 cl

Origine

Guadeloupe

Degrès

45°

Millésime

Non

Le rhum vieux Hors d'âge Darboussier est unique et très aromatique. Une magnifique robe et un nez singulier. Un assemblage de rhum...

3 Produits

50,83€

Livraison 48-72h
Retour gratuit

Caractéristiques
Volume 70 cl
Origine Guadeloupe
Utilisation et conservation Nature et tiède (température ambiante) ou, frais, accompagné d'un glaçon ou de préférence des pierres de whisky (glaçon sans eau) Apéritif et digestif
Date limite de consommation Pas de DLC
Degrès 45°
A la bouche arômes fruités et boisés
Méthode de distillation Colonne
Millésime Non
Environnement de vieillissement Tropical

Détails du produit

C'est en 1869 que la maison Darboussier est inaugurée en bord de mer à Pointe à Pitre.
Son rhum vieux est un mélange de très vieux rhums agricole, ce qui lui donne ses arômes puissants et authentiques.

Darboussier commercialise une gamme réduite mais très qualitative.

Darboussier était située à l'emplacement du Memorial Acte, le musée de l'esclavage.

Darboussier


En 1871, c'est le plus gros employeur de l'île (700 ouvriers). Son sur-dimensionnement couplé aux grandes crises sucrières mondiales de 1885, 1895 et 1902 forcent Ernest Souques à se séparer de l'usine qui passe sous le contrôle de la Société industrielle et agricole de Pointe-à-Pitre.

Sur la façade du bâtiment, le logo SIAPAP est toujours visible. Elle fusionne en 1970 avec la Compagnie française des sucreries pour former la Société industrielle de sucreries - Société agricole de la Guadeloupe (SIS-SAG). Un temps propriété du baron Empain, elle ferma ses portes en 1980. Le développement de multiples activités artisanales, commerciales et métallurgiques autour de l’usine a fait à l'époque du quartier un centre économique majeur, mais l'endroit est ensuite devenu une grande friche industrielle d'une dizaine d'hectares. Le 20 avril 2006, une partie du site alors à l'abandon est inscrite au titre des Monuments historiques.

Un centre culturel destiné à la mémoire de l'esclavage et de la traite (Mémorial ACTe) y est en cours de réalisation 

Située en baie du port de Pointe-à-Pitre, dans le quartier de Carénage, son nom vient d'un commerçant français, Jean d'Arboussier, qui s'installa en Guadeloupe au cours du XVIIIè siècle. Dans les années 1860, Messieurs Jean-François Cail et Ernest Souques s'associent pour fonder la Compagnie sucrière de Pointe-à-Pitre (CSPAP). L'usine sucrière est créée en 1867.

  Une question concernant ce produit ? Contactez-nous : 01 42 74 40 83

22 autres produits dans la même catégorie :

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...
Plus large choix de produits
Fiche produit
complète
Livraison
France et Monde
Assistance client
Tél, mail, tchat
Paiement sécurisé
3D Secure
Service commercial
professionnels